Ce que nous proposons

Un temps de retraite sur trois jours pour des jeunes de 6ème5ème 4ème

 

 

     Tout en restant sous la responsabilité de l’école sur le plan de la vie quotidienne, pouvoir déconnecter de la vie habituelle et se mettre en retrait pour découvrir quelque chose de nouveau selon 4 axes :

 

 

(1)   - Découverte de soi-même : oser prendre le temps de se poser de vrais

 

questions qui dorment au fond de nous et que nous avons peut-être refoulées ou remises à plus tard par peur ou par commodité, ou bien même, que l’on ne s’est pas encore posées. Mieux se connaître soi-même à travers des occasions de réflexion seul ou en groupe dans des temps de parole et de silence et de prière. Exemple : Sens de la vie, sens de ma vie, mais aussi à travers la relation à l'autre qui se fait plus étroite dans la retraite, me découvrir dans les regards des autres sur moi…

 

 

(2)   -Découverte des autres : Les jeunes passent le plus gros de leur temps en

 

classe, celle-ci est aussi une communauté de personnes qui constitue un élément important dans l’apprentissage de la vie sociale et fraternelle qui réclame ouverture et tolérance. Cet apprentissage passe par le dépassement des « à priori » et des antipathies qui souvent sont sources de clans et de mauvais esprit. La vie de groupe en vie quotidienne pendant  3 jours et dans des activités ludiques et sportives autant que dans les réflexions est l’occasion de ces dépassements lors de la retraite. Cela permet à chacun d’avoir un nouveau regard sur les autres. Il y a beaucoup de témoignages en ce sens en fin de retraite.

 

 

                    (3) – La question de Dieu : Dans le monde actuel les jeunes semblent pour beaucoup avoir résolu un peu vite la question de Dieu dans leur vie : Dieu existe t’il ou a t’il été inventé par les hommes ? Les différentes religions ? L’apparente contradiction entre la foi et les sciences telles qu’elles leurs sont présentées aujourd’hui. Ils n’en sont pas tous au même point dans ces questions. Certains sont des chrétiens pratiquants et convaincus- ils sont aujourd’hui une minorité- d’autres sont musulmans ou d’une autre sensibilité religieuse ou religion, mais la plupart suivent le goût du jour, c'est-à-dire: pouvant se laisser bercer par une ambiance agnostique.  

 

     La retraite a pour objectif de les aider à se situer personnellement en face de cette questions et ceci dans un très grand respect de la liberté de chacun.

 

             Comme cette question n’est pas uniquement une question mais une vie : les jeunes ont la possibilité de découvrir cette vie au contact des chrétiens Laïcs ou prêtres qui animent les retraites. Sur le principe de l’hospitalité où l’on partage nos vies pendant trois jours, ils sont invités à participer à certains moments de prières à la chapelle qui sont aménagés à la fois pour les rendre plus attractifs et en même temps dans un grand respect de leurs libertés, de telle sorte que, tout en y participant, ils puissent rester vraiment libres intérieurement. Les croyants peuvent y prier selon leur foi, les autres le reçoivent comme un témoignage qu’ils respectent, chacun peut y trouver quelque chose ou tout simplement Dieu, à travers les chants, les textes lu et les moments de silence. Certains animateurs donnent un témoignage de leur vie chrétienne au cour de la retraite.  Ces moments sont reconnus souvent comme l’un des meilleurs moments qu’ils ont vécus à travers leurs bilans personnels des retraites comme l’atteste certains exemple plus bas.               

 

 

                 (4) – Une ambiance Joyeuse et Ludique

 

  Passer un moment agréable et joyeux facilite l'atteinte des trois premiers objectifs. La joie et la bonne humeur, c'est en quelque sorte l'assaisonnement de la retraite, qui facilite la digestion de la nourriture solide des trois premiers objectifs, et qui laisse de bons souvenirs.

 

 

           La retraite se déroule dans une ambiance volontairement ludique.

 

 

 

 

 La progression :

 

 

  La retraire commence habituellement le mercredi en fin de matinée pour se terminer le vendredi au plus tard à 14H30, elle se déroule parfois plutôt du lundi au mercredi.

 

  L’effort au début est de créer un climat de confiance et de joie entre les jeunes et avec les animateurs prêtres et laïcs, les professeurs qui accompagnent les jeunes sont invités aux maximum à s’intégrer, ils restent les responsables sur le plan de la vie quotidienne tout en laissant l’initiative à l’équipe d’animation et en coopérant avec eux. Dans la mesure du possible, ils ne viennent pas comme des surveillants mais comme des participants.

 

 

  Quand ce climat de joie et de confiance est créé, nous essayons d’axer des interventions autour de trois techniques :

 

-        L’écoute de témoignages

 

-        La réflexion entre eux par petits groupes avec certaines questions, comme par exemple sur le sens de la vie.

 

-        Une réflexion tous ensemble en les faisant si possible participer, sur le thème de la vie au-delà de la mort, ou une vie au-delà du visible et sur les différentes traditions religieuses entre autre, autour de ce thème de la sépulture qui est le berceau des traditions religieuses dans la plupart des civilisations. Nous choisissons ce thème, car il est l’expérience humaine la plus universelle qui peut rendre compte d’une certaine transcendance, par exemple avec un être cher qui a disparu et avec qui nous avons pu parfois grader une certaine communion. Cela nous permet d’accéder à une réflexion sur la religion en restant au seuil de la question de Dieu où ils peuvent se sentir respectés dans leurs convictions personnelles. Car aujourd’hui dans notre contexte de l’Europe de l’Ouest, il est très difficile d’aborder de front la question de Dieu sinon de cette façon ou d’autres semblables ou par des témoignages.

 

     Le dernier jour, après un temps de rangement et de ménage il y a des réponses à leurs questions qu’ils ont préalablement préparées par petits groupes et un bilan personnel en réponse à un questionnaire.

 

 

     L’engagement préalable :

 

 Trois mots s’imposent qui touchent autant au fond qu’à la forme, selon les lois de l’hospitalité sur lesquelles je fonde en partie ma présentation de la retraite au début

 

 

Trois mots : respect, confiance et ouverture 

 

-        Respect du matériel et des lieux.

 

-        On ne fume pas dans la maison en dehors des lieux prévus à cet effet

 

-        On apporte ni alcool ni drogue ni on en consomme.

 

-        On manifeste une bonne volonté à l’égard des objectifs et des activités proposée auxquelles on s’engage à participer.

 

-        On accepte les services organisés pour le rangement la vaisselle et le nettoyage.

 

-        On manifeste une bonne volonté.

 

Ils participent aux services de la table et des vaisselles, moment qui facilitent aussi leurs rencontres et découvertes interpersonnelles.

 

 Par soucis pédagogique et pour préserver l’effet surprise qui peut faciliter une certaine ouverture et l’évacuation des à priori, le programme n’est pas communiqué au élèves à l’avance, mais il leur est annoncés au fur et à mesure de celles-ci.

 

 

 

Père Jean-Marie