« La guérison des racines familiale » du 09 au 11 novembre 2018

Depuis une bonne vingtaine d'années, certains psychologues et certains psychiatres et même parfois les médecins  s'intéressent  aux "récurrences familiales". En plus de l'héritage génétique, ils observent certains héritages de comportement à répétition d'une génération à l'autre qui ne s'expliquent pas par l'héritage uniquement biologique. Un médecin missionnaire anglican au japon le docteur Kenneth McAll, devenu psychiatre à son retour en Angleterre après la guerre, découvre de façon empirique en priant pour ses patients, qu'il existe peut-être également un héritage spirituel et il est rejoint depuis par l'intuition de certains psychologues qui, 20 ans après s’intéressent, dans leur cadre thérapeutique aux répétions de comportements à l'intérieur d'une même famille. Mais ce que Kennech MacAll avait découvert, c'est que seul le croyant qu'il était pouvait dépasser le psychiatre qu'il était aussi, pour découvrir qu'il peut y avoir au delà d'un héritage génétique, un héritage spirituel. Lorsque cet héritage est pour certains points négatifs, seul la prière peut intervenir, et notamment la Sainte Eucharistie à travers des messes pour les vivants et les défunts d'une même famille: les messes d'intercession pour la "guérison des racines familiales"